Gypsy Rose Lee

gypsy_rose_lee_pinup1

Gypsy Rose Lee, de son vrai nom Rose Louise Hovick, est née à Seattle le 11 février 1911 et est morte du cancer le 26 avril 1970 à Los Angeles.

Rose Louise Hovick a débuté sa carrière de stripteaseuse à l’âge de 15 ans sous le nom de Gypsy Rose Lee.

Elle est rapidement devenue une danseuse reconnue et une star du burlesque américain. Elle était reconnue pour ses performances uniques car elle parlait à son public lorsqu’elle retirait ses vêtements. Elle a été remarquée par Hollywood et le studio 20th Century Fox lui offre un rôle en 1937 alors qu’elle n’avait que 16 ans.

gipsy_rose_lee_pinup3.jpg gipsy_rose_lee_pinup4.png gipsy_rose_lee_pinup5

Elle a fondé le premier syndicat des artistes burlesques aux Etats-Unis en 1951.
En 1956, elle prend sa retraite de sa carrière de strip-teaseuse et écrit son autobiographie, Gypsy : A Memoir, best-seller en 1957, et transformé en comédie musicale en 1959 par Stephen Sondheim et Jule Styne, sous le titre Gypsy.

Gypsy Rose Lee a eu sa propre émission de télévision en 1965, The Gypsy Rose Lee Show. En 1966, elle a fait une brève apparition dans la série Batman en 1967.

Elle a son étoile au Hollywood Walk of Fame.

Quelle classe, quel sourire, elle dégage une grande sympathie. J’ai trouvé quelques anecdotes sur son enfance et les relations avec sa mère. Pour l’instant, je ne trouve pas de biographie en français. Je vais continuer mes recherches en médiathèque.

gipsy_rose_lee_pinup2En espérant trouver quelque chose. En attendant, régalez vous avec ces spectacles, un peu courts mais tout aussi précieux, de Madame Gypsy Rose Lee.

gipsy_rose_lee_pinup6

gipsy_rose_lee_pinup7

gipsy_rose_lee_pinup8

gipsy_rose_lee_pinup9

Gainsbourg, tes copines me fatiguent

A quelques mois, deux récits d’anciennes partenaires de Serge Gainsbourg sont publiés. Toutes deux parlent de Serge avec beaucoup d’amour, les souvenirs remontent, les détails se pressent. Le premier « Lise et Lulu » de Lise Lévitzky. La première femme de Serge.

lise_lulu
Le second « La jeune fille et Gainsbourg » de Constance Meyer (livre offert par ma belle soeurette pour noël, merci). Une ado à l’époque de 16 ans que Serge a fréquentée.
livre_constance_meyerJ’avoue ce sont deux livres agréables à lire, assez différents. Deux femmes, deux caractères, deux âges, deux époques.

Serge G. aurait sans doute apprécié leur publication. Il aimait que l’on parle de lui. Oui mais…
oui mais est-ce que toutes ses conquêtes vont sortir un bouquin ? Bambou elle a sorti un livre ? Jane aussi ? et BB elle pourrait…. et toutes ces ados qu’il voyait comme Constance, elles vont nous raconter aussi qu’il aimait « faire dodo » (dixit mademoiselle) avec elles….

Vous vous dîtes elle est jalouse. non ce n’est pas ça. Ce qui me pose problème c’est qu’elles vont réussir à lui tailler une belle veste. Lorsque je lis ces livres je ne vois que son côté macho et puéril. Elles nous racontent : « il était charmant » « Il buvait mais qu’est ce qu’il était sympa ». Il claquait des doigts, elles rappliquaient.
Merci les filles. Juste que vous auriez pû garder ça pour vous. Enfin ça doit mettre du beurre dans les épinards.

Je voudrais savoir si des hommes ont aussi écrit des bouquins sur leurs maîtresses, tellement ils étaient fous d’elles (surtout si elles sont célèbres). Elles étaient mariées, picolaient grave mais elles étaient tellement romantiques avec leur Gitane au bec…. je veux bien les titres

Ghost World de Daniel Clowes

GhostWorld8BD

Connaissiez-vous cette BD Ghost World publiée en français en 99 ? Mais vous avez sans doute vu le film Ghost World avec comme actrice Scarlett Johansson, et Thora Birch, Steve Buscemi (cet acteur est fantastique).

affiche_ghost_world

Ma première idée était de voir Scarlett. Mais dans ce film, son jeu d’actrice est complètement effacé par la fabuleuse Thora, sans compter Steve Buscemi qui est touchant dans ce rôle de pauvre mec angoissé et marginal.

L’histoire de deux ados, très amies, qui se foutent de la tête des gens. Elles ne se retrouvent pas dans ce monde d’adultes ou d’ados attardés. Un peu hautaines, et surtout très voire trop matures, il va pourtant bien falloir qu’elles se décident à se lancer dans ce monde pitoyable…. ou pas. Une choisira de se plier, l’autre la plus rebelle, ne l’entendra pas de la même oreille.

ghost_world_gif

ça nous reconnecte aussi avec notre « ado », non pas celui qui vide ton frigo, mais celui qui est derrière toi et qui t’a accompagné(e) dans le monde impitoyable du monde du travail, de tes engagements et de tes premières vraies galères. Tu es toujours un peu de lui, d’elle.
Un film excellent avec des répliques à mourir de rire. Est-ce un comique ou un dramatique ? franchement il est les deux. C’est bien pour cela qu’il est unique. A voir donc. Bonne journée


GHOST WORLD – Bande-annonce VO par CoteCine

Gîte de France à Ploumilliau (22)

Arnie c’est comme qui dirait…. un exemple et Anno c’est disons…. toujours une surprise :). Arnie et Anno on les connais depuis….. ooooffffff au moins ça…
Avec Anno on a fait la conduite accompagnée ensemble, et Arnie m’a appris à cuire les pommes de terre.
Anno très courageux était toujours le premier pour aider le maraîcher à sortir ses cageaux de légumes pour le marché à Plestin-les-Grêves…. le dimanche matin…. à l’aurore. Ne vous posez pas trop de questions. c’est juste de l’entraide local.

Il nous a aussi appris à prendre les ribines, les gwenojenn.

On a grandi…. un peu…. On ne peut plus faire le marché le dimanche matin…. On a quitté les gwenojenn pour la national.

Si un jour il vous prend de vouloir visiter le Trégor, une très belle région dans les Côtes d’Armor, arrêtez vous chez Annie et Arno. Vous serez très bien accueillis chez nos amis. Leur gîte de France est confortable et idéal pour des soirées en famille ou entre amis (une petite flambée). Sa situation est aussi idéale. Près de Lannion, Ploumanac’h, St-Michel-en-Grêve, Plestin-les-Grèves…. Toute la côte de Granit rose à portée de main.

Gite Hent Glas à Ploumilliau

bonne nuit (je dis toujours bonne nuit
mais si vous lisez ça demain forcément c’est loupé….
bonne nuit quand même…)

Arnaud Fleurent-Didier et moi c’est une histoire de pull….

Ruquier le compare à Vincent Delerm ou certains font un paralèlle avec Biolay. Pffffffff Pas du tout. D’autres le qualifie de fils à papa, de bobo…. je ne pense pas.

J’ai beaucoup aimé l’article écrit par les Inrocks. A lire.
Un pince-sans-rire peut-être. Et pourtant je perçois aussi une certaine mélancolie dans ses mélodies. Mais rien à voir avec Delerm. Quelque chose de plus vivant, une nouvelle énergie.
De l’humour. et de l’intelligence. Par contre bon ben les pulls…

Je suis déjà fan…. des pulls (cachemire j’espère quand même !!!) euh pas mal la veste en velours aussi. Ils la font pas pour femmes ?

Tatouage inspiration Mexicain

Guadalupe tatouage
Guadalupe tatouage

Le greaser a un faible pour les tatouages mexicains.
Il m’a raconté l’origine du sien que je vous relate tant bien que mal :
Les Mexicains sont de fervents catholiques. Au mois de novembre, ils fêtent aussi leurs morts, Dia de Muertos, mais différemment… Beaucoup de joie et de couleurs se mêlent au rituel. C’est une vraie fête qui dure deux jours. On mange ensemble, on dresse des autels, on décore les cimetières. Les têtes de mort sont décorées et fleuries. La mort est belle. Les fleurs portent bonheur.

dia-de-muertos
Skull et Catrina pour la fête des morts

dia_de_los_muertos

Les Mexicains semblent vivre en harmonie avec leurs morts. Lorsque je regarde ces photos, je n’éprouve pas de sympathie pour notre culte. Ici la mort nous fait peur et lorsqu’on en parle, il faut prendre son air le plus compatissant possible. Le sourire est prohibé….
Au Mexique, un festin est même dressé autour des tombes. On consomme des pâtisseries et bonbons en forme de têtes de mort, d’ossements ! Les tombes sont éclairées de bougies. Elles guident les âmes. On dresse des autels pour les défunts. Quelle générosité de partager sa douleur.

catrina_skull_tattoo
Catrina
catrina_tatto
tatouage La Catrina

La Catrina est une figure emblématique au Mexique. Le jour de la fête des morts, elle est un symbole populaire. Une tête de mort très chic, elle est aujourd’hui représentée en femme fatale. Son image qui a évolué vers un dessin plus féminin est très en vogue dans les salons de tatouage.
Les têtes de mort sont ornées d’arabesques, de fleurs en couleurs.
skull_tattoo

Aaron – Brest – Bonheur

brest_aaron_la_carene_2010
Aaron Brest La Carène 2010

Parler de musique est un exercice difficile.
En effet, la musique comme beaucoup d’entre nous, résonne, procure des sensations agréables ou inversement. Nous ne sommes pas là pour dire si le Fa et le Do sont bien placés.
aaron_2010Alors je me lance.
Un moment de bonheur et de frissons. Lorsque le concert m’enveloppe, je me sens transportée. Ce groupe a créé l’osmose, un état de transe entre eux et le public. Simon se donne, en donne, partage, parle, sourit. Hummm j’adore. Des sons électro, aux guitares new wave, un style différent. J’avais peur de m’ennuyer, d’un concert trop statique. Que les émotions ne passent pas. Non pas du tout. Je suis in love ;-))

Totoro, Chihiro, Ponyo, Porco Rosso….

le-voyage-de-chihiro_hayao_miyazaki

Dans la famille, du petit bouchon au gros, nous sommes fan d’Hayao Miyazaki. Je me souviens très bien de ma première rencontre, en 2002 alors que Princesse Mononoké était connu du grand public. Je suis sortie de la salle comme une serpière après m’être frottée au Voyage de Chihiro.
Quitter sa famille, couper le cordon, travailler, les liens qui s’effacent, les gens qui s’éloignent, la difficulté de la vie, se battre… un concentré dans un dessin animé….
Le choc a été assez violent. Ce dessin animé avait réveillé en moi les doutes et les craintes d’une petite fille, que j’étais et que je suis encore !. Ce n’était pas une sensation agréable. D’ailleurs je ne l’ai jamais revu. Et pourtant je l’adore. Depuis, je picore les oeuvres de Miyazaki. J’ai adoré Ponyo. Je ne connais pas encore Totoro. J’ai beaucoup aimé Porco Rosso !!

affiche-porco-rosso-1C’est l’histoire d’un pilote devenu cochon (un mauvais sort ?), chasseur de primes solitaire à bord de son hydravion. Les méchants sont craquants. On y trouve une histoire d’amour et aussi de l’amitié.
Une citation de Porco Rosso à consommer sans modération ! :
« Il y a des choses qui ne se disent que dans l’intimité ».

Le frère de Gabrielle Aznar a coécrit un livre « Hayao Miyazaki : Cartographie d’un univers ».