Hugo Cabret film steampunk

hugo_cabret_poster

Synopsis : Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé – en forme de cœur – qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…

D’après le roman de Brian Selznick « L’invention d’Hugo Cabret » sorti en 2009, livre pour enfants.
Scorsese et Selznick vont ressusciter Méliès dans ce conte très steampunk.

Georges Méliès est l’une des premières figures françaises du septième art avec les frères Lumières. Réalisateur du début du 20ème siècle, il met en scène « Le Voyage dans la lune » en 1902, premier film sur la liste du patrimoine mondial du cinéma. Ce court métrage de science-fiction offre aux spectateurs les premiers effets spéciaux révolutionnaires pour l’époque.

J’attends avec impatience le 14 décembre. A bientôt !

rôle de Georges Méliès

Un roman Steampunk

Le «Worldshaker», un navire-monde, sillonne les mers du globe. À sa tête, la reine Victoria III, à ses commandes, sir Mormus. Et à son bord, 10 000 personnes… et 2 000 Immondes. Colbert Porpentine appartient à l’élite. Bientôt, il remplacera son grand-père aux commandes. La belle vie… Pourtant, l’intrusion dans sa chambre de Riff, une Immonde, va bouleverser son existence faite de mensonges et de faux-semblants. Car la vie de l’élite est une vie de confort, d’intolérance, d’aveuglement. Quelle justice peut-il y avoir dans un monde où les enfants sont notés en fonction de leur rang social ? Où, sur les ponts inférieurs, les Immondes sont considérés comme moins que des hommes? Colbert et Riff pourront-ils faire vaciller une telle société ? Le Worldshaker est un magnifique roman, une uchronie steampunk débordante d’aventures, d’humour et d’humanité. Une petite perle d’inventivité qu’il serait malheureux de laisser passer, quel que soit votre âge.

Source La Fnac

Un roman jeunesse à partir de 13 ans, de Richard Harland, qui a reçu le prix Tam Tam cette année (traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec).
Pour les adultes aussi !!!