Bruce Davidson le gang de Brooklyn

Bruce Davidson est un photographe américain né à Chicago en 1933. Il s’est fait connaitre pour avoir travaillé avec Marilyne Monroe en 1960 sur le tournage du film The Misfits. Il est aussi l’auteur de magnifiques clichés de manifestation du Mouvement des droits civiques, contre la ségrégation raciale, aux Etats-Unis.

En 1959, Davidson a suivi une bande d’adolescents rebelles The Jokers de Brooklyn pendant plusieurs mois.

Cette série de photos, pleine de vie et d’intensité, exprime pour autant un ennui…. une ambiance un peu lourde, lorsqu’on traine, même en bande.
Je suis étonnée du titre : un gang. Pourtant lorsqu’on les regarde, ces jeunes, ils n’ont pas l’air méchants… un peu paumés pour certains, rien de terrifiant.
C’était en 1959. La violence était-elle plus soft ?. Les jeunes moins violents ?. Non je ne pense pas. Et je n’approuve pas lorsque j’entends « c’était mieux avant ».
Ces clichés ne montrent pas une violence d’un gang. Derrière ces clichés de rassemblement, on entrevoit une camaderie assez touchante.
Aujourd’hui, certains ont peut-être eu une vie « normale ». D’autres ont peut-être connu les prisons.
C’est la magie de la photo. Que sont-ils devenus ?

11 réflexions sur « Bruce Davidson le gang de Brooklyn »

  1. Ces photos me rappellent un petit peu le travail de Larry Clark. Je suis très touchée par ce genre photographique, et effectivement, j’ai la même question qui me revient souvent : que sont-ils devenus ? C’est là toute la magie 🙂

    1. oui tu as raison. Larry Clark, cette fameuse exposition il y a deux ans déjà, à Paris… je me souviens de la polémique et de très beaux posts de blogueuses écrits sur ce photographe. merci beaucoup pour ton commentaire ! à bientôt peut-être ! bonne journée (très beau blog !!)

  2. Ouais, à l’époque, c’était pas les mêmes têtes de gangsters^^ Dans la classe de ma mère, il y avait un gars au même look avec blouson en cuir et banane dans les cheveux, c’était le baaaad boy du lycée! Ouuuuh!

    1. et il a fait du mal à ta mère ?? ou il piquait juste des bonbecs au bar de chez Tata Josette ?

Les commentaires sont fermés.