Jeannette, cars and rock’n roll

Hanni El Khatib

Arrivé à la musique presque par hasard, ce graphiste et skateur émérite concasse rockab’ et garage, fustige le blues, et s’attaque avec morgue aux classiques.

Depuis quelques semaines, tout le monde en parle, des blogs ultraspécialisés aux médias grand public ! Et on comprend cet engouement dès l’écoute de Will The Guns Come Out, le premier album d’ Hanni El Khatib, qui vient d’offrir un futur au rock’n’roll. Jeune trentenaire né d’un père palestinien et d’une mère philippine, le garçon a bien la gueule de l’emploi et les chansons qui vont avec.
Arrivé à la musique presque par hasard, ce graphiste et skateur émérite concasse rockab’ et garage, fustige le blues, et s’attaque avec morgue aux classiques – il reprend entre autres Funkadelic, le King ou la rengaine You Rascal You (Vieille Canaille en VF). Pour ne rien gâter, sur scène, seulement flanqué de son copain d’enfance à la batterie, il se dévoile en performer fascinant. Pour fait court, Hanni a la classe.

source : les trans

Il sera en concert le 2 décembre à Rennes, aux Trans musicales. Et tu pleures car tu ne pourras pas y aller…..

2 pensées sur “Jeannette, cars and rock’n roll”

    1. un mec dans la kustom kulture a 90 % de chance d’être tatoué…. et encore 10 % de marge me semble bcp

Les commentaires sont fermés.