Bad Girl

Irina_Ionesco1

irina_ionesco2 irina_ionesco3 T’es plus très sûre…qui tu es, petite racaille.

Tu voudrais brûler tes belles robes et t’écorcher sur le bord de mer. Mais ce sont tes rêves de poupées qui te font revenir à la réalité. Petite joueuse, t’as pas de suite dans les idées.

Si tu n’avais pas ce fil doré autour du cou, t’aurais presque crié pour rester dans le coup. Oublie tes rêves de grande personne, tu n’as pas les épaules.

Lance-moi des regards. Tu veux me faire mal.
Touche-moi de ta colère. Tu m’exaspères…

Sur ton air de covoiturage, tu as cru au voyage.
Dans ses beaux yeux, comme un naufrage, tu n’as pas vu qu’il n’y avait pas de bagage.

Tu penses à quoi, tu penses à rien.
Rentre chez toi, ma belle racaille.

Photos Irina Ionesco

irina_ionesco_icone

6 pensées sur “Bad Girl”

  1. Excellent choix aussi bien au niveau des photos que de la musique 🙂
    Merci Jeannette, bisous!

  2. Ton texte est très fort et j’aime beaucoup les clichés d’Irina Ionesco qui, par leurs histoires comme par leur esthétique, sont très forts aussi <3

    1. J’ai pas grand chose à rajouter, tu as tout dit. Bonne journée !

Les commentaires sont fermés.