Carol de Todd Haynes

Carol_poster2
Un film pour les amoureux des années 50 mais pas seulement.

Un magnifique film sur les femmes. Je n’ai vu que justesse et raffinement. Sans abuser de détails excessifs, on est porté dans l’atmosphère de New-York, dans l’Amérique d’après guerre où tous les rêves sont possibles.

L’histoire, Carol se rend dans un magasin de jouet et rencontre Therese.
coup de foudre palpable…
Le mariage de Carol ne tient qu’à un fil. Elle reste la femme modèle de ces années 50, et maman d’une petite fille. Pourtant, elle n’est pas heureuse. Therese, elle, se laisse convoiter par ces jeunes cols blancs qui n’attendent qu’à lui passer la bague au doigt. Mais elle recule.
Carol et Therese passent du temps ensemble. Face aux conventions de l’époque, la place de la femme dans cette société encore conservatrice, leur histoire d’amour qui grandit chaque jour les met dans une situation dramatique.

Mon avis
J’ai beaucoup aimé ce film même si parfois j’ai trouvé cela pesant. Je pense que c’est normal. oui normal d’avoir cette sensation car ce film était juste. Juste dans le temps, la musique…le temps plus lent… la musique plus désuète (et pas tout à fait rock’n’roll pour ces personnages du milieu bourgeois). Ce film posait avec précision le quotidien de ces américains.

La photographie
Edward Lachman était le Directeur de la photographie. Il a beaucoup influencé le film ainsi que Saul Leiter. Il a des jeux de miroirs, de fenêtres, de vitres troublants.

Road Movie
Une partie se passe sur la route. Par contre je ne pourrais pas vous dire le modèle de la voiture… une Ford ?… quel plaisir de les suivre avec ces paysages et ces motels de l’époque.
un régal.

Carol_poster3Carol_affiche Carol_film Carol_film_affiche Carol_film2 carol_film3 carol_film4 carol_film5 carol_film6 Carol_film7 Carol_poster1

Carol_poster4

Carol_poster10