Gainsbourg, tes copines me fatiguent

A quelques mois, deux récits d’anciennes partenaires de Serge Gainsbourg sont publiés. Toutes deux parlent de Serge avec beaucoup d’amour, les souvenirs remontent, les détails se pressent. Le premier « Lise et Lulu » de Lise Lévitzky. La première femme de Serge.

lise_lulu
Le second « La jeune fille et Gainsbourg » de Constance Meyer (livre offert par ma belle soeurette pour noël, merci). Une ado à l’époque de 16 ans que Serge a fréquentée.
livre_constance_meyerJ’avoue ce sont deux livres agréables à lire, assez différents. Deux femmes, deux caractères, deux âges, deux époques.

Serge G. aurait sans doute apprécié leur publication. Il aimait que l’on parle de lui. Oui mais…
oui mais est-ce que toutes ses conquêtes vont sortir un bouquin ? Bambou elle a sorti un livre ? Jane aussi ? et BB elle pourrait…. et toutes ces ados qu’il voyait comme Constance, elles vont nous raconter aussi qu’il aimait « faire dodo » (dixit mademoiselle) avec elles….

Vous vous dîtes elle est jalouse. non ce n’est pas ça. Ce qui me pose problème c’est qu’elles vont réussir à lui tailler une belle veste. Lorsque je lis ces livres je ne vois que son côté macho et puéril. Elles nous racontent : « il était charmant » « Il buvait mais qu’est ce qu’il était sympa ». Il claquait des doigts, elles rappliquaient.
Merci les filles. Juste que vous auriez pû garder ça pour vous. Enfin ça doit mettre du beurre dans les épinards.

Je voudrais savoir si des hommes ont aussi écrit des bouquins sur leurs maîtresses, tellement ils étaient fous d’elles (surtout si elles sont célèbres). Elles étaient mariées, picolaient grave mais elles étaient tellement romantiques avec leur Gitane au bec…. je veux bien les titres

11 pensées sur “Gainsbourg, tes copines me fatiguent”

  1. je t'ai pas dit que j'avais eu une aventure passagère (hein..) avec lui ! bon, je te laisse, faut que j'aille écrire un livre, moi!

  2. Tout à fait d'accord avec toi : elles en font trop. Foutez-lui la paix quoi!!

  3. Hé hé, je viens de comprendre l'actu ! Félicitations 😉

    Je suis abonné au magazine GQ et hier j'ai reçu mon mag mensuel et il y avait un dossier Gainsbourg et comme j'en suis fanatique, je vais surement piocher dans un de tes deux livres !

    Merci pour cette nouvelle découverte littéraire et ne t'arrête surtout pas !!! Bisous

  4. @Arwen : n'oublie pas c'est moi qui te publies baby !!
    @luzycalor : je pense aussi à ses enfants (Charlotte, Lulu, ses deux premiers enfants…). ça doit être gonflant….enfin personnellement ça manque un peu de respect
    @Charly : Charly tu m'prêtes ton magasine ?

  5. Il est vrai que trop de mystification tue le mythe! Je n'ai pas lu es livres. Mais ça me semble très entendu, voire croustillant de façon malsaine.
    Ok il aurait été ravit de ces publications hyper-médiatisées, mais je suis pour ma part déçue qu'on le livre ainsi en pâture à un public qui n'en vaut pas la peine.
    J'en avais déjà marre d'entendre lorsque je criais (oui!) mon amour pour Serge Gainsbourg que c'était un gros dégueulasse con et alcoolique, maintenant on me rétorque qu'en plus c'était un pédophile et un rustre qui a abandonné ses enfants.
    Mouais… Et la poésie dans tout ça…? Moi je trouve qu'il y en a. On la détourne et on en fait de la merde.
    Beurk.
    Cela dit, c'est probablement bien écrit. Mais je boycott!
    Merci pour ton bel article en tout cas!
    Bonne soirée,

    Elsa

  6. je suis à 100 % d'accord avec toi. oui il y a de la poésie et comme tu le dis si bien on en fait de la merde !!. Et malheureusement oui c'est bien écrit mais dans tous ces écrits, contriarement à la bio de Verlant, je sens des non dits (je ne crois pas tout ce qui est dit, c'est tellement enjolivé), j'ai l'impression qu'on prend les lecteurs pour des crétins. et ça, ça me fout en boule ! merci pour ton commentaire

  7. Ces bouquins sonnent faux. Laissez les FANS de Gainsbourg transquilles et laissez nous encore rêver !!!

  8. J'aime cet article sur le grand Serge. Je n'ai pas lu ces livres et je n'en n'ai pas envie. J'ai lu un super livre sur Serge qui raconte toute sa vie et ça me suffit. Bises

  9. Le mythe Gainsbourg n'en finira pas de fasciner… C'est fou ce qu'on peut être midinette face à cette légende! Même les mecs! On aurait bien aimé qu'il nous "cocacolle un doigt"!(pardon, mais ce sont ses mots!)
    Et pour répondre à ta question, Jeannette, le premier qui me vient à l'esprit c'est Baudelaire : Les Fleurs du Mal en révèle plus sur ses maitresses que n'importe quel torchon autobiographique.

  10. tu m'as donnée envie de replonger dans du Baudelaire…. même si jen 'ai jamais accroché. Apollinaire me parlait plus… je ne sais pas pourquoi. J'étais jeune. Il faudrait que je retente. merci Charlotte
    @Dameskarlette : déçue par l'emission de france 2… beuhh. tu n'as rien raté

  11. Lise, sa première femme est quelqu'un de formidable. On voit pas Gainsbourg épouser une pimbêche !
    Elle a attendu presque vingt ans, et il a fallu la pousser, pour publier ce qu'elle seule savait sur sa jeunesse et sur leur liaison qui a duré rappelon-le jusqu'au dernier jour.
    Ces mémoires sont formidables, elle nous apprennent beaucoup et pour moi, grandissent encore l'artiste.
    Elle sont d'une sincérité et d'une fraicheur et aussi très instructive sur l'ambiance de l'époque, l'aprés-guerre.
    A, lire absolument.

Les commentaires sont fermés.