Ode à la pluie… au Musée des Beaux Arts de Brest

20130730-172705.jpg

Par une journée caniculaire, je suis partie avec ma fille à Brest. Aller là où personne ne t’attend. Pas de bain de mer mais du bitume qui transpire.

Pour contrebalancer cette atmosphère poisseuse, nous nous sommes réfugiées au Musée des Beaux arts. Face à nous, l’exposition Ode à la pluie. L’affiche me plait. Partons sous les trombes d’eau nous rafraîchir !

Pour intéresser ma poulette, commençons fort « regarde bichette, comment s’appelle ce peintre ? » « BOUDIN !! » Ça l’a fait rire. Ça y’est, elle va s’intéresser.

expo ode pluie brest

Les différentes représentations et techniques sont riches pour parler de la pluie ou pour la suggérer : les couleurs, les traits, les symboles, les poèmes et écritures, les mythes…
J’ai flashé sur le tableau Les Amours des anges au moment du déluge, 1834, François-Edouard Cibot : mise en scène de jeunes gens à l’âme pure, épargnés par la contagion du mal. Un ange qui tombe amoureux d’une mortelle. Un ange déchu « Viens goûter l’amour d’une mortelle pour un immortel… ». Cette histoire d’ange me fait craquer.

Mais vite la réalité m’a rattrapée. Le gardien du musée se pointe devant moi et me fixe. Comme ça. Une fois, deux fois, trois fois… regard insistant.
« Maman le monsieur il n’arrête pas de nous regarder… ». Je vais le calmer (comment se doute-t-il que le grand écart est une de mes spécialités… humm… étonnant ce garçon…).
Hep gardien !! Laisse moi rêver dans ce musée, tomber amoureuse de ces toiles et pas de ton regard lubrique. ça m’a vraiment gonflé. Je lui aurais bien fait manger son talkie-walkie.

Je me calme pour ce poème ; comme les gouttes de pluie qui traversent ma vie, ne laissent plus de trace, s’évaporent et disparaissent comme par magie :

La goutte de pluie
Je cherche une goutte de pluie
Qui vient de tomber dans la mer.
Dans sa rapide verticale
Elle luisait plus que les autres
Car seule entre les autres gouttes
Elle eut la force de comprendre
Que, très douce dans l’eau salée,
Elle allait se perdre à jamais.
Alors je cherche dans la mer
Et sur les vagues, alertées,
Je cherche pour faire plaisir
À ce fragile souvenir
Dont je suis seul dépositaire.
Mais j’ai beau faire, il est des choses
Où Dieu même ne peut plus rien
Malgré sa bonne volonté
Et l’assistance sans paroles
Du ciel, des vagues et de l’air.

Jules Supervielle (1884-1960)
La Fable du monde

Cette exposition temporaire est très réussie. Peut-être il a manqué une séquence vidéo… menfin non. Le livret découverte pour les enfants est super ludique. Il y a une diversité des œuvres et des époques. Mini-jupette est ressortie avec tous les badges de l’expo sur sa veste en jean. Fière comme une princesse.

http://www.musee-brest.com/les-expositions/en-cours/

Bonne journée

20130730-172824.jpg

3 pensées sur “Ode à la pluie… au Musée des Beaux Arts de Brest”

  1. Cette expo a l’air non seulement intéressante mais également très belle.
    Merci pour cette visite, bisous!

    1. Oui … Se prendre un vent … Un seau d’eau glacé ! Bises

Les commentaires sont fermés.