Apocalypse Bébé – Virginie Despentes

virginie_despentes_apocalypse_bebe« L’histoire de Lucie, détective privée sans talent, chargée de suivre Valentine, fille unique de l’écrivain François Galtan jusqu’au jour où… l’adolescente disparaît. Lucie se voit alors confier la charge de la retrouver, on lui conseille de se faire aider de « La Hyène » femme androgyne, solitaire et étrange. « 
J’avais entendu parler de ce film « baise moi » et puis plus rien… je n’étais pas allée le voir. Le titre me dérangeait et les critiques étaient partagés. Je n’aimais pas beaucoup l’affiche du film. Rien ne m’attirait.
Plus tard, en regardant le Grand journal sur Canal, elle était là avec Nothomb à faire sa promo pour son nouveau bouquin. Franchement, j’ai pas accroché. Et lire à longueur de pages que truc organise une partouze avec machin, et que bidule s’est fait prendre par truc… bof. Cependant… il était temps que je lise vraiment ce bouquin au lieu de me contenter de préjugés. Et j’avais rien compris effectivement de cette femme. Claque in my face.

Ce livre restera dans ma bibliothèque, celui-là ne bougera pas, et si je ne suis pas trop rigide dans mes principes à deux balles, je le relierai. Je vais essayer de voir ce film et je vais sans aucun doute emprunter ses anciens romans à la médiathèque.

Apocalypse Bébé une vraie intrigue. Les personnages sont attachants. C’est bien écrit, non c’est écrit admirablement bien. Il n’y pas trop de partouze et compagnie. ça reste soft (bon c’est sûr je ne le mettrais pas dans les mains de ma nièce même si elle comprend déjà beaucoup de choses…).
Parfois, ça tourne un peu en caricature et les supers pouvoirs de la Hyène sont un peu super exagérés. Je suis sans doute passée à côté d’explications. Qu’importe. C’est un bon roman.
Le personnage de Lucie (on s’identifie forcément à elle) est le seul personnage « normal », qui rééquilibre toute cette… on peut pas dire misère… décadence humaine. Je suis passée à Métronome de Lorant Deutsch. Je peux vous dire que la transition est très très difficile. Passer de « Panique dans ton cul » à Jules César, c’est toujours un peu perturbant. Mais je sens que c’est un bouquin qui va me plaire. Savoir que les Parisiens étaient des paysans héhé j’me bidonne. Allez c’est pas méchant. J’imagine juste Karl Lagerfeld en guenilles, sans ses lunettes, a bêcher dans le champs tout crassou. Tout de suite je vais passer une bonne journée.

4 pensées sur “Apocalypse Bébé – Virginie Despentes”

  1. Alors ( moi je ne savais pas qu'il y avait un film ( basé sur le bouquin? mais il vient de sortir? donc ça doit être un autre de ses livres!)

    en fait! je viens de l'acheter l'apocalypse bébé mais pas lu, donc j'ai pas lu ta critique , qu'un grandes lignes ! donc..je ne le prête pas a ma fille (pas encore) et je le li vite !
    😉

  2. euh non ne le prête pas tout de suite à ta fille. C'est un peu violent parfois quand même. Le film Baise moi est effectivement tiré de son premier roman. La bande annonce est un peu trash (sur Allociné) je dirais plutôt cru. Je regrette de ne pas l'avoir connu plus tôt quand même.

Les commentaires sont fermés.