Irma Vep

Synopsis : « Un réalisateur, René Vidal, entreprend sur commande de tourner une nouvelle version du film Les Vampires réalisé en 1915 par Louis Feuillade. Il veut donner le rôle d’Irma Vep à Maggie Cheung, une actrice chinoise originaire de Hong Kong et qu’il a repéré dans des films de Kung Fu. Le tournage devient assez vite catastrophique. Vidal n’est pas content de ce qu’il fait et pète les plombs. »

Quelle sensation bizarre lorsqu’un réalisateur que tu adûles (le mot est un peu fort) a créé une belle daube… un truc sans nom. gloups. Tu as envie de fermer les yeux. Tu te dis que ce n’est pas lui. On se voile la face. Continuer la lecture de « Irma Vep »

Clean

Assayas traîne moins en longueur et sort d’un univers petit bourgeois avec Clean. Pourquoi replonge-t-il dedans ?
Après avoir réalisé Boarding gate, il nous remet une couche avec L’Heure d’été. C’est bien la seule chose que je puisse lui reprocher.
résumé : « Quand on n’a pas le choix, on change. Emily n’a qu’une obsession : récupérer son fils, que ses beaux-parents élèvent loin d’elle. Pour y parvenir, il faudra qu’elle reconstruise sa vie… qu’elle devienne clean. »
L’actrice Maggie Cheung (ancienne compagne d’Assayas) est bluffante. Effectivement, au début du film, son compagnon, un célèbre chanteur décède d’une overdose. Ses amis et la famille reprochent à Emily (Maggie Cheung) de l’avoir « assassiné » en lui procurant de la drogue. Mais effectivement, cette fille n’est pas une super fréquentation, ne veut pas travailler comme vendeuse dans un magasin, pas assez prestigieux. Un peu la grosse tête la Emily. Mais au fil du temps, on l’excuse, on l’écoute et on lui pardonne.
J’ai adoré ce casting. Assayas est vraiment très fort pour ça. Rare qu’il se trompe. On peut voir Tricky (tu connais…)… et Béatrice Dalle.

Sinon un autre film où joue la belle Maggie, c’est In the Mood for Love. Superbe film
Bon le prochain sur ma liste c’est encore avec Maggie, Irma Vep.