Gainsbourg, tes copines me fatiguent

A quelques mois, deux récits d’anciennes partenaires de Serge Gainsbourg sont publiés. Toutes deux parlent de Serge avec beaucoup d’amour, les souvenirs remontent, les détails se pressent. Le premier « Lise et Lulu » de Lise Lévitzky. La première femme de Serge.

lise_lulu
Le second « La jeune fille et Gainsbourg » de Constance Meyer (livre offert par ma belle soeurette pour noël, merci). Une ado à l’époque de 16 ans que Serge a fréquentée.
livre_constance_meyerJ’avoue ce sont deux livres agréables à lire, assez différents. Deux femmes, deux caractères, deux âges, deux époques.

Serge G. aurait sans doute apprécié leur publication. Il aimait que l’on parle de lui. Oui mais…
oui mais est-ce que toutes ses conquêtes vont sortir un bouquin ? Bambou elle a sorti un livre ? Jane aussi ? et BB elle pourrait…. et toutes ces ados qu’il voyait comme Constance, elles vont nous raconter aussi qu’il aimait « faire dodo » (dixit mademoiselle) avec elles….

Vous vous dîtes elle est jalouse. non ce n’est pas ça. Ce qui me pose problème c’est qu’elles vont réussir à lui tailler une belle veste. Lorsque je lis ces livres je ne vois que son côté macho et puéril. Elles nous racontent : « il était charmant » « Il buvait mais qu’est ce qu’il était sympa ». Il claquait des doigts, elles rappliquaient.
Merci les filles. Juste que vous auriez pû garder ça pour vous. Enfin ça doit mettre du beurre dans les épinards.

Je voudrais savoir si des hommes ont aussi écrit des bouquins sur leurs maîtresses, tellement ils étaient fous d’elles (surtout si elles sont célèbres). Elles étaient mariées, picolaient grave mais elles étaient tellement romantiques avec leur Gitane au bec…. je veux bien les titres