Les Pingouins de l’Aber – Gîte pour motards manchots

Brélès (le petit point rouge !)

La lumière a décidé de s’effilocher comme un vieux pull tout usé… fatigué… rongé par le vent d’automne. A nous de réinventer nos gestes et habitudes en cette veille de période hivernale.
Vital de sortir respirer, de s’aérer pour oublier ces convenances sociales que l’on te dicte chaque jour… Etriquées, délavées, démodées.
Pour ne pas finir aux objets trouvés, à toi de t’évader. Je t’emmène en Pays d’Iroise, du côté de Brélès, Porspoder, Landunvez… à l’ouest toute.

Et pour sortir de ta zone de confort, rien de tel qu’un gîte d’étape, avec quelques bières bio dans ton sac à partager le soir. Si c’est pas bio c’est bien quand même (écrire bio ça passe mieux.. ou IPA là on est au top).


Le gîte des Pingouins de l’Aber nous a séduit. Les chambres sont de 1 à 3 personnes. C’est calme, apaisant. Il y a un château ! Ah ! Le Château de Kergroadez qui organise des Murder Party. Je n’y ai jamais participé. ça me tente pourtant !! Brélès n’a pas besoin de plus. Cette charmante commune avec son gîte de manchots est parfaite comme cela.

Nous avons quitté nos complices amis pingouins pour surfer sur la côte ouest, vers Porspoder, Landunvez. Glisser sur le bitume, collés à la crinière de quelques Bretons, il fallait bien s’arrêter caresser ces bêtes parfois destinées à la boucherie, plutôt qu’aux balades. Mais ça on oublie. C’est mieux.
Un déjeuner au Chenal, face à la mer. Une Guinness et aussi un Fish & Chips au O’Porsmeur. Tu n’as plus envie de rentrer chez les Bigoudènes. D’ailleurs je t’ai mis pour finir une photo de Brennilis. Oui je sais c’est n’importe quoi. C’est « décousu » comme mon vieux pull tout usé et rongé par vos habitudes. Je peux vous recoudre tout ça si vous voulez ! la bise au chat.

 

Le Yeun Elez


ou la porte de l’enfer….
J’ai eu la chance de participer à une rando/contes à Botmeur, dans les Monts d’Arrées sur le thème du Yeun Elez, royaume de l’Ankou. La porte de l’enfer est située au centre de cette région près du lac de Brennilis. L’Ankou, disciple de la mort, traine et rôde souvent dans ces tourbières. Mais il peut aussi venir vous chercher à Paris… si votre heure a sonné. niaak niaaak.

Continuer la lecture de « Le Yeun Elez »