De Pont-Aven à Nevez, notre ride au bord de l’Aven

L’Aven et son port Kerdruc près du GR34

Pas gâtés par l’été 2021, il en fallu de peu pour qu’on me jette des cailloux lorsque je m’esclaffe « j’adooore le Finistère ! » (on n’en peut plus !!). Le mois de septembre a sauvé mon âme et je ne rentrerai pas au couvent des Ursulines ! Merci Météo France (et continuez à annoncer la pluie sur votre appli, ça aidera peut-être à faire fuir les promoteurs).
Le soleil au rendez-vous, j’enjambe ma pétrolette et nous prenons la direction de Nevez vers le port de Kerdruc.

Au bord de l’Aven, le port de Kerdruc

Avant la grande ascension vers Pont-Aven (on doit fixer une date avant 2030) sur le GR34, il a fallu bien se reposer un peu avant de commencer. OH UNE TERRASSE AU SOLEIL ! OH la petite auberge de Kerdruc que voici.

Auberge de Kerdruc tenue par Thierry et Patricia

Une petite auberge de charme plutôt discrète sur le port. Une vue sur l’Aven. Je suis allée bien-sûr faire ma curieuse à l’intérieur. Poutres apparentes, murs en pierre, tables en bois, ambiance bistrot de bord de mer et une salle de restauration décorée avec de belles illustrations colorées. Une déco comme j’aime. Thierry le propriétaire accueille ses visiteurs avec sourire. Il parle de son bel établissement qui a accueilli une partie de l’équipe du tournage du film Les galettes de Pont-Aven avec Jean-Pierre Marielle et Dominique Lavanant.

Le long de l’Aven, l’Anse de Poulguin

Un autre spot à ne pas manquer : l’Anse de Poulguin accessible par le GR34 ou par la route (prendre direction Poulguin) située entre Kerdruc et Port Manec’h. C’est un endroit très ressourçant et d’une grande beauté. L’Anse de Poulguin offre une magnifique vue sur le Château du Poulguin avec sa cale, appelé le Trou à vin. Ici les navires de commerce débarquaient les tonneaux de vin de Bordeaux. Le château est une propriété privée.

Château de Poulguin – Anse de Poulguin à Nevez

Vous pourrez vous balader autour entre forêt et aber. Découvrir au fil de la balade ces gros blocs de granit dessinant un paysage fait de ce lieu un endroit unique. Et imaginer une activité comme le commerce et le chargement de ces gros blocs vous fait voyager.

Un grand merci à Benoit qui m’a fait découvrir ces lieux magiques. Je comprends mieux pourquoi les peintres venaient et tombaient amoureux de cette région. Pour cela se promener à Pont-Aven ne suffit pas. Le charme rayonne tout autour de sa capitale jusqu’à Nevez, Trégunc, Riec-sur-Belon, Moëlan-sur-Mer.
Suivez le compte instagram de Benoît @ben_friday_smith il vous fera découvrir de très beaux spots avec son bobber Triumph (la prochaine je l’essaye, je ne me contente pas de m’assoir dessus 🙂
Plus d’informations sur le site officiel.

Et si vous voulez vous arrêter et profiter d’un road book et de soirées en gite, rendez-vous sur mon article Escapade en moto.

Les Pingouins de l’Aber – Gîte pour motards manchots

Brélès (le petit point rouge !)

La lumière a décidé de s’effilocher comme un vieux pull tout usé… fatigué… rongé par le vent d’automne. A nous de réinventer nos gestes et habitudes en cette veille de période hivernale.
Vital de sortir respirer, de s’aérer pour oublier ces convenances sociales que l’on te dicte chaque jour… Etriquées, délavées, démodées.
Pour ne pas finir aux objets trouvés, à toi de t’évader. Je t’emmène en Pays d’Iroise, du côté de Brélès, Porspoder, Landunvez… à l’ouest toute.

Et pour sortir de ta zone de confort, rien de tel qu’un gîte d’étape, avec quelques bières bio dans ton sac à partager le soir. Si c’est pas bio c’est bien quand même (écrire bio ça passe mieux.. ou IPA là on est au top).


Le gîte des Pingouins de l’Aber nous a séduit. Les chambres sont de 1 à 3 personnes. C’est calme, apaisant. Il y a un château ! Ah ! Le Château de Kergroadez qui organise des Murder Party. Je n’y ai jamais participé. ça me tente pourtant !! Brélès n’a pas besoin de plus. Cette charmante commune avec son gîte de manchots est parfaite comme cela.

Nous avons quitté nos complices amis pingouins pour surfer sur la côte ouest, vers Porspoder, Landunvez. Glisser sur le bitume, collés à la crinière de quelques Bretons, il fallait bien s’arrêter caresser ces bêtes parfois destinées à la boucherie, plutôt qu’aux balades. Mais ça on oublie. C’est mieux.
Un déjeuner au Chenal, face à la mer. Une Guinness et aussi un Fish & Chips au O’Porsmeur. Tu n’as plus envie de rentrer chez les Bigoudènes. D’ailleurs je t’ai mis pour finir une photo de Brennilis. Oui je sais c’est n’importe quoi. C’est « décousu » comme mon vieux pull tout usé et rongé par vos habitudes. Je peux vous recoudre tout ça si vous voulez ! la bise au chat.