L’histoire de ces femmes tatouées fin du XVIIIème

Je bave depuis un moment sur ce livre. Il est écrit en anglais, et ça m’arrête un peu… je réfléchis encore.
« En vivant dans une époque où il était scandaleux de montrer même une partie de sa cheville, quelques femmes courageuses ont couvert leurs corps de tatouages et ont voyagé à travers le pays, se produisant presque nues sur des scènes de cirque. Ces femmes téméraires ont tourné des histoires étonnantes devant un public captif. Mais peu connaisse leur vie réelle. Pourtant, elles ont engendré un mouvement presque culturel. Un quart d’Américains a maintenant des tatouages. Ces femmes sont en grande partie effacées de l’histoire. » (la traduction est pas top, désolé, je ne fais plus d’anglais depuis que j’ai quitté les bancs de l’école).
« Le premier livre de la sorte, la Dame Tatouée découvre les vraies histoires de ces femmes, du royaume d’attractions à leurs vies d’ouvriers. En combinant la recherche minutieuse avec plus de cent photos historiques, cette histoire sociale explore les origines du tatouage, l’histoire de la femme et le milieu du cirque. Hommage à un groupe de femmes uniques et étonnantes. Ce livre est écrit par Amelia Klem Osterud (photo-ci-dessus), bibliothécaire universitaire. »

 En me baladant sur la toile, sur les articles qui parlent d’elle, on peut se rendre compte qu’elle a fait un gros travail de recherches. Les photos sont exceptionnelles. C’est bien un livre à s’offrir. On peut remarquer sur les photos que ces tatouages sont somptueux. Pourtant leur matériel n’avait rien à envier à notre époque. Ces tatouages me semblent raffinés. Un beau livre pour les fans de tattoo. Bonne journée à vous.