La Cité des Enfants Perdus

Vous devez penser que je vous sors de vieux films tout poussiéreux. J’apprécie juste de vous parler de films (qui datent il est vrai) mais de grand intérêt !. Parfois on peut passer à côté de pépites et ça ne coûte rien de faire une petite piqûre de rappel. De plus, cela fait un an et demi que je blogue. ça paraît beaucoup mais en fait le temps que la machine se mette en route, qu’on comprenne les codes etc… certains posts essentiels ne voient le jour que bien plus tard.

Ce film date de 1995. Un film esthétiquement fantastique, steampunk à souhait. Sans doute, l’un des premiers films français steampunk. Et qui parle à la bretonne que je suis.

Un port de commerce et des bars à dockers. On sent l’odeur de la rouille et du poisson pas frais. Une atmosphère assez lourde et sombre. Ce film steampunk nous raconte l’histoire d’un savant fou qui vole les rêves des enfants. Les costumes réalisés par Jean-Paul Gaultier lui ont valu une nomination aux Césars. On retrouve la fameuse marinière revenue en force ces dernières saisons (je crois que la marinière sera moins à la mode cet été 2012….).

Synopsis : Krank, un étrange personnage vit entouré de clones et d’autres personnages encore plus étranges sur une plate-forme en mer perdue dans le brouillard. Krank doit, pour ne pas vieillir trop vite, voler les rêves des enfants. C’est pour cela qu’il les enlève de la cité portuaire.

Une marmule doux comme un agneau perd son petit frère. Il se lance à la recherche du petit garçon. Dans sa course, il rencontre une petite fille Miette. Elle va l’aider dans sa quête….

Bright Star de Jane Campion



Ce film raconte l’histoire vraie d’un amour contrarié par les us et coutumes de l’époque. Nous sommes en 1817. John Keats, poète romantique anglais, orphelin dès l’âge de 15 ans, rencontre de grands poètes et écrivains qui deviennent de grands amis et protecteurs.
Avec son ami Charles Armitage Brown, ils s’installent chez des amis en Ecosse. John Keats rencontre la belle Fanny Brawne. Cette jeune fille de 18 ans est très sollicitée. Belle et précieuse, Fanny semble être trop superficielle pour John. Pourtant, le décès du frère de John, mort d’une tuberculose, va les rapprocher. Fanny est très touchée par cette disparition. John va sentir chez cette jeune personne la sensibilité qu’il n’avait pas perçue auparavant. Continuer la lecture de « Bright Star de Jane Campion »

The Edge of Love


L’histoire de ce film est inspiré de faits réels du poète gallois Dylan Thomas dans les années 40. Dylan Thomas est un poète et écrivain très célèbre au pays britannique mort jeune, à 39 ans. C’est son fort penchant pour l’alcool qui le tua. Continuer la lecture de « The Edge of Love »

Tissu et Steamdolls en papier

Le vichy s’affiche aussi bien pour les pin-up des années 50 que pour celles du milieu steampunk, un côté Old Timey comme cette marionnette de papier. Avec sa montre à gousset et ses bijoux victorien, elle est vraiment très stylée. J’adore.
Pourquoi ne pas reprendre nos ciseaux et accrocher au mur cette poupée au mur. Et à l’heure du thé, elle te servira même une tasse.

ou tu préfères l’artiste bobo qui gratte sa guitare et parfois on peut entendre un miaou miaou. chouette non ? j’dirais même plus que sa petite robe en liberty me laisse sans voix…. alors prête la moi !! dis !

Alors voilà, toutes ces belles créa, c’est Curly Cue Design !!. Fan de steampunk, elle a aussi un site de vente en ligne de vêtements.
Elle a aussi son petit coin et vend sur le site Spoonflower (lien ci-dessous). Je craque !!!

http://www.curlycuedesign.com/

boutique Etsy : http://www.etsy.com/shop/curlycuedesign?ref=seller_info

boutique de tissu pour faire nappe et pourquoi pas tunique ou rideau steampunk ! : http://www.spoonflower.com/profiles/curlycue

Alejandro Magallanes expose à Quimper

J’ai eu la chance de découvrir les affiches d’Alejandro Magallanes lors de l’exposition Meeexiiicoo à Quimper. Monsieur Magallanes est graphiste, talentueux et mexicain. Il est aussi plein d’autres choses : auteur, photographe… Alors qu’est ce qu’il a ce petit coco de plus pour que l’on s’intéresse à lui… alors je ne vais pas faire comme tout le monde, parler de latino party et patatipatata…

J’ai éprouvé, vous savez quoi, de la révolution !! je ne parle pas espagnol mais j’ai senti ces oeuvres vivantes et engagées avec beauté. Ce Alejandro est un rebel. Je le vois bien dur au coeur tendre. Viva la révolution !.

Continuer la lecture de « Alejandro Magallanes expose à Quimper »

Irma Vep

Synopsis : « Un réalisateur, René Vidal, entreprend sur commande de tourner une nouvelle version du film Les Vampires réalisé en 1915 par Louis Feuillade. Il veut donner le rôle d’Irma Vep à Maggie Cheung, une actrice chinoise originaire de Hong Kong et qu’il a repéré dans des films de Kung Fu. Le tournage devient assez vite catastrophique. Vidal n’est pas content de ce qu’il fait et pète les plombs. »

Quelle sensation bizarre lorsqu’un réalisateur que tu adûles (le mot est un peu fort) a créé une belle daube… un truc sans nom. gloups. Tu as envie de fermer les yeux. Tu te dis que ce n’est pas lui. On se voile la face. Continuer la lecture de « Irma Vep »

Alexandre Varlet//14 octobre//Boulevard Clichy

Un week-end comme ça, vous ne le trouverez pas dans les agences de voyage. Une escapade à Paris, pour assister à la soirée « Du son dans les feuilles » à Les Trois Baudets.
Continuer la lecture de « Alexandre Varlet//14 octobre//Boulevard Clichy »

Les gants d’Ellen tatoués

Ellen Greene vit à Chicago avec sa famille. Ellen danse, peint, réalise de magnifiques gants en cuir. Une rencontre virtuelle qui t’accroche et te parle. c’est sûr cette fille-là a quelque chose… un don, une gentillesse, une vraie beauté.

ellen_greene_gloves4

Continuer la lecture de « Les gants d’Ellen tatoués »