Portrait : Phoaick artiste Graffeur

DSC_8418+Le graffiti est arrivé en France dans les années 80, avec l’émergence de la culture Hip Hop provenant des Etats-Unis dix ans plus tôt. Ce mouvement comporte plusieurs disciplines dont le rap, le breakdance et le graffiti.
A Quimper, les 2 et 3 novembre derniers, l’association Hip Hop New School, dans le cadre du festival Hip Hop a organisé un Jam Graffiti. Cette manifestation permet de faire découvrir au public cette discipline montante. Plusieurs graffeurs se réunissent pour réaliser une fresque. Cette année, les robots sont à l’honneur sur les murs du gymnase de Kermoguer à Quimper. Vous pouvez toujours la découvrir dont une magnifique scène d’Akira.
C’est à cette occasion que j’ai rencontré Phoaick artiste Graffeur.

DSC_8443+

DSC_8429+

DSC_8407+

DSC_8412+DSC_8470+DSC_8436+

Phoaick était l’un des invités de ce Jam Graffiti. Depuis plus de 15 ans, ce trentenaire graffeur, artiste peintre et décorateur, originaire de Douarnenez en a fait son art de vivre.

Après s’être installé à Nantes, pendant 3 ans, il décide de rentrer en Finistère « parce que la mer me manquait ». Son travail évolue, l’amène à trouver son style, sa patte, sa signature. Ce sont vers les portraits qu’il va se tourner. Faire parler les émotions d’un visage l’anime. C’est en déstructurant ses sujets qu’il parvient à les faire vivre.

DSC_8425+

DSC_8423+

DSC_8464+Phoaick donne du relief à ses œuvres grâce aux formes graphiques. Ce style met en mouvement un caractère, sans le rendre agressif. Il aime adoucir un regard perçant, ajouter des fleurs autour d’un squelette, jouer avec les couleurs. Les contrastes s’accordent sur une même sphère.

DSC_8422+

Il travaille souvent en atelier mais c’est avec bonheur qu’il retrouve le plaisir de graffer sur des murs extérieurs. Ne lui parlez pas de vandalisme. Le Graffiti est un art urbain et pas clandestin.
Pour preuve, Phoaick travaille avec professionnels et particuliers. Il expose aussi dans des galeries d’art. Par contre, se lancer dans le textile, réaliser des tee-shirts « pour l’instant, ce n’est pas mon truc ». Il préfère la création à la commercialisation de produits dérivés. Je ne peux qu’approuver…

DSC_8460+

DSC_8452+

J’apprécie particulièrement son travail (sur Insta j’avais eu un coup de cœur pour son graffiti, exposé place du Théâtre de Cornouaille). J’espère que bientôt La Catrina décorera mon salon…
Actuellement, vous pouvez vous procurer une création de cet artiste en format Poster pour 30 euros (si vous souhaitez un envoi postal, les frais de port ne sont pas inclus).
Format : 50 x 70 cm environ.
Pour toutes commandes et plus de renseignement, vous pouvez passer en MP sur son profil facebook : https://fr-fr.facebook.com/public/Phoaick-Foek
ou par mail :  foek.mail@laposte.net

Découvrez son travail ici : http://phoaick.com/

Les photos de portrait de Phoaick et moi sont de Sam Va Photographie.
Crédit Photos Sam Va Photographie, lajupettedejeannette.com. Merci pour sa collaboration (malgré la pluie).
Merci à Phoaick, Astro, Eric -sur la première photo à la capuche noire 😉 et Dorian 

La suite du Festival : les 8 et 9 novembre 2013 la 10ème BATTLE INTERNATIONAL HIP HOP NEW SCHOOL
«Il réunit les meilleurs danseurs au monde dans une ambiance familiale, conviviale où chacun peut venir découvrir la danse Hip Hop, admirer les performances des danseurs ou encore se perfectionner en se confrontant aux meilleurs.»

Bonne soirée !

DSC_8427+
DSC_8442+
 DSC_8428+

DSC_8468+

11 réflexions sur « Portrait : Phoaick artiste Graffeur »

  1. J’aime beaucoup et puis c’est vraiment bien mis en valeur par les photos, bravo à Sam. J’aime bien la photo où tu regardes en l’air ! 😉 Bises.

    1. merci pour Sam. J’aime bien aussi le style de ses photos. Les photos de portrait de Phoaick sont terribles aussi. de belles tofs 😉

  2. un artiste que je découvre grace à toi ! J’aime bien et les photos sont très sympas !

    1. merci Isa ! Venant de toi qui connait le street art mieux que personne, je suis ravie ! merci d’être passée par là. bonne journée

  3. Merci beaucoup pour ce billet si coloré et joliment illustré ! Je rêve que le street art vienne remplacer les immondes graffitis qui inondent notre ville et salissent portails, vitrines ou autres pans de mur. J’aime tout particulièrement la dernière photo.

    1. oui un vrai travail de pro pour ce rendez-vous. Ceux qui font du « grabouillage » (ouais ma fille se débrouille mieux qu’eux) (et parfois par dessus un beau graffiti…) ils font leurs armes mais c’est vrai que souvent ça ne ressemble à rien.

  4. J’adore le Street Art et j’ai beaucoup aimé tes photos sur IG. Dommage que je ne savais pas où c’était pour le weekend dernier…
    Bisous

    1. N’hésite pas à me solliciter quand tu viens pour faire la guide. Mon we était un peu rempli mais pour se voir je peux trouver un moment. Partie remise

      1. C’est gentil, je ne voulais pas te déranger non plus. 😉
        J’y penserai pour la prochaine fois!

Les commentaires sont fermés.