Road Angels, Tour du monde en Harley-Davidson par Eric Lobo

AngelSCouverturE.inddDes amis m’ont offert ce livre… enfin surtout un ami avec qui je partage le goût pour la moto. J’ai suivi son apprentissage de la conduite et partagé sa réussite.

Finalement, la moto reste un partage bien que les bikers ne soient pas tous frères…
Seulement dans les contes de fées habillées en cuir qu’on gobe ce genre de croyance ou dans le roman d’Eric Lobo qui a presque réussi à me convaincre… L’humanité j’y crois quand même. Sinon je ne serais plus là.

Récit d’Eric Lobo
Eric Lobo a réalisé le tour du monde en près de 200 jours au guidon d’une Harley Davidson Road King Police. Certains n’y croyaient pas. Eric précise qu’ils étaient peu à l’avoir encouragé à prendre cette moto. Pourtant elle fut sa monture la plus fiable malgré quelques chocs.
Eric Lobo est un grand photographe. Il a réalisé de nombreux reportages pour nos magazines.
La raison de son départ ? Il devient homme d’affaires dans le domaine de l’Immobilier. La crise immobilière ruine… sa vie. Il est vidé. Il est urgent de « se sauver ». Partir, pas pour fuir mais se reconstruire, a été son salut. Il a connu l’expérience de ses reportages photos. C’est pour lui le moment de revivre.
La moto aide à la rencontre. Les gens s’approchent, se font photographier, discutent avec le motard. C’est un excellent vecteur de communication.
Il nous fait découvrir des paysages, des ambiances, des hommes, des femmes, de grands rassemblements de bikers…. ponctués de sentiments, de joie, de surprises, de vie et de douleur.

Mon avis
« alors tu l’as fini ? » soupirait mon pote, attendant que je le finisse pour lui prêter. « Non j’y arrive plus ». Une espèce de malaise c’était instauré entre ce livre et moi. J’ai compris la raison à la fin du livre…..en une phrase. Quelque chose pourtant bien expliqué au début par l’auteur lui-même… je n’avais pas assez mesuré son importance. J’ai relu trois fois cette phrase.
C’est à la fin de ce livre que tout m’a semblé si clair. Mais ça reste personnel…

Je remercie l’auteur pour ce don, pour toute cette bienveillance, sa simplicité si humaine, son intelligence, sa force, et aussi son courage à se mettre à nu. Il exprime une incompréhension entre sa femme et lui. C’est joliment relaté, il reste délicat…. il nous délivre une belle histoire avec sa moto mais en fin de compte c’est pour un femme qu’il reviendra. enfin c’est mon interprétation.
Très beau livre. Je vais pouvoir enfin le prêter à mon pote (c’était pour moi le cadeau ??? dis donc !).

« Et maintenant, me revoilà à Daytona, près d’un an après la fin de mon voyage. La chaleur écrasante, la lumière éblouissante et les gaz d’échappement des dizaines de milliers de motards venus à la Bike Week ne me semblent pas propices à de fastes retrouvailles. Patricia a trop d’a priori sur les bikers. Ce qu’elle ne semble pas bien comprendre c’est qu’ils sont devenus pour moi comme une nouvelle famille, qui serait égaillée aux quatre coins du monde.« 

Un lien à découvrir. Ses auteurs ont suivi son aventure.  : http://www.bikers-globe.com/

4 réflexions sur « Road Angels, Tour du monde en Harley-Davidson par Eric Lobo »

  1. Ca donne envie de le lire ce livre !! impatiente de le trouver 😉 merci de nous faire découvrir Eric LOBO 😉

    1. tu vas l’adorer. sans aucun doute…. cet homme sincère m’a beaucoup touchée. J’ai mis du temps à comprendre, à l’apprivoiser. Il m’a fallu 284 pages pour comprendre. tu me raconteras ce que tu as ressenti. A bientôt !! on the road 😉

    1. c’est un défaut. Apprendre à prendre du recul, un challenge que j’inscris pour ma seconde moitié d’existence.

Les commentaires sont fermés.