Arts BD articles de la bande dessinée

artsBD_burlesque

Coucou, un article pour un site qui me plait beaucoup, esthétiquement accueillant avec ses motifs Art nouveau. Continuer la lecture de « Arts BD articles de la bande dessinée »

New burlesque de Katharina Bosse

katharina-boss-new-burlesque2
Malgré ma déception après avoir vu le film « Tournée », ce milieu de plumes et de strass me fascine.
J’aimerais vous parler du livre New burlesque de Katharina Bosse. J’ai découvert ce photographe à l’Imagerie, à Lannion.

Continuer la lecture de « New burlesque de Katharina Bosse »

Gypsy Rose Lee

gypsy_rose_lee_pinup1

Gypsy Rose Lee, de son vrai nom Rose Louise Hovick, est née à Seattle le 11 février 1911 et est morte du cancer le 26 avril 1970 à Los Angeles.

Rose Louise Hovick a débuté sa carrière de stripteaseuse à l’âge de 15 ans sous le nom de Gypsy Rose Lee.

Elle est rapidement devenue une danseuse reconnue et une star du burlesque américain. Elle était reconnue pour ses performances uniques car elle parlait à son public lorsqu’elle retirait ses vêtements. Elle a été remarquée par Hollywood et le studio 20th Century Fox lui offre un rôle en 1937 alors qu’elle n’avait que 16 ans.

gipsy_rose_lee_pinup3.jpg gipsy_rose_lee_pinup4.png gipsy_rose_lee_pinup5

Elle a fondé le premier syndicat des artistes burlesques aux Etats-Unis en 1951.
En 1956, elle prend sa retraite de sa carrière de strip-teaseuse et écrit son autobiographie, Gypsy : A Memoir, best-seller en 1957, et transformé en comédie musicale en 1959 par Stephen Sondheim et Jule Styne, sous le titre Gypsy.

Gypsy Rose Lee a eu sa propre émission de télévision en 1965, The Gypsy Rose Lee Show. En 1966, elle a fait une brève apparition dans la série Batman en 1967.

Elle a son étoile au Hollywood Walk of Fame.

Quelle classe, quel sourire, elle dégage une grande sympathie. J’ai trouvé quelques anecdotes sur son enfance et les relations avec sa mère. Pour l’instant, je ne trouve pas de biographie en français. Je vais continuer mes recherches en médiathèque.

gipsy_rose_lee_pinup2En espérant trouver quelque chose. En attendant, régalez vous avec ces spectacles, un peu courts mais tout aussi précieux, de Madame Gypsy Rose Lee.

gipsy_rose_lee_pinup6

gipsy_rose_lee_pinup7

gipsy_rose_lee_pinup8

gipsy_rose_lee_pinup9

Fais tourner Mathieu Amalric

tournée_almarick

J’ai la sensation d’avoir raté quelque chose en regardant ce film. Je pensais que ce serait un hymne à la femme (je ne lis jamais trop les résumés et critiques avant de voir un film). Non rien de tout ça. Le film nous entraîne comme des spectateurs. On s’assoit dans la salle de spectacle et on regarde ces femmes faire leur show. J’aurais souhaité ressentir plus la solitude, déjà présente, des danseuses. Le film se focalise sur Amalric, ce manager colérique et chiant. Et oublie les beautés d’à côté. Déçue même si son jeu d’acteur est parfait. J’aime sentir dans son jeu sa fragilité palpable, sa sensualité gênante, sa générosité, et son amour pour les femmes. Mais tout un film… ça m’a donné l’envie d’aller voir un spectacle de burlesque !!. et de dire à Amalric « Mais pousse toi !! j’vois rien !! ».