Darc en lumière, le film

Film documentaire réalisé par Marc Dufaud et Thierry Villeneuve, en salle le 24 juillet 2019. « il m’a fallu un peu de temps avant d’avoir envie de faire ce film… » nous confie Marc Dufaud. Sans doute qu’il faut aussi un peu de temps avant de réaliser le décès d’un homme tel que Daniel Darc.

Cinéma : Daniel Darc “Pieces of my life”

Réaliser sa mort comme réaliser son film. Lui qui cohabitait avec la faucheuse sans l’autoriser à le cueillir, cutter au poing. La pauvre prédatrice a souvent perdu son latin avec ce diablotin. Et ses amis ont dû s’habituer à ce borderline trip.

De longues bobines de films couleur jean délavé, la voix de Marc Dufaud nous raconte 25 ans d’amitié. Comme un cadet poursuivant son frangin rimbaldien, il refait vivre l’artiste punk parisien dans les ruelles et les salles de concert. Il revient dans son appartement vidé, ouvre la fenêtre pour nous offrir de son intimité.

Décédé en février 2013 à l’âge de 53 ans, Daniel Darc manque à ses potes mais aussi au public. Le film est beau et touchant comme ce garçon. Sa présence flegmatique caractérisée par son esprit libre tranche si joliment avec son âme d’écorché.

De Taxi Girl à Darc

Entre Daniel Darc et moi c’était souvent trop tôt ou trop tard. Taxi Girl trop tôt pour le suivre sur la route des concerts. Mais déjà je savais apprécier ses textes et notes rock dans le paysage de la chanson française comme Bashung et les Ritas.

1997 passe et avec elle l’album « Nijinsky ». Trop tard. Je n’ai pas de souvenir de leur tournée avec les Weird Sins et George Betzounis, guitariste.

Enfin le rendez-vous est pris. 2007, l’album Crèvecœur produit par Frédéric Lo. Je me souviens, je me rappelle l’écouter en boucle, et me dire enfin : ça fait du bien ! au lieu de nous servir de la… !

La fin des poètes

Est-ce la fin d’une époque, des poètes, des anticonformistes, des punks et rockeurs. La fin d’une génération. Reste quelques rescapés comme Arno, Thiéfaine…

Daniel Darc, une écriture sincère implorant ses démons, une écriture pour étouffer le diable et délivrer ses ancêtres des fils barbelés ensanglantés. Lui né dans une famille de déportés juifs. C’est auprès de son dieu qu’il trouve enfin le repos.

L’Imaginarium du Docteur Parnassus

l-imaginarium-du-docteur-parnassusPoster


L’Imaginarium du Docteur Parnassus, film de Terry Gilliam, de 2009, sélectionné au Festival de Cannes (nommé Meilleurs décors, Meilleurs costumes) est un film fantastique.

L’histoire contemporaine évolue dans un contexte rétrofuturiste dont l’atmosphère de l’époque victorienne nous fait penser au mouvement steampunk.

Continuer la lecture de « L’Imaginarium du Docteur Parnassus »

Brighton Rock

Le film


Brighton Rock est le titre d’un film de 1947, adapté d’après le roman de 1938, Brighton Rock de Graham Greene.
Film dramatique, thriller, il raconte l’histoire de deux gangs, dans les années 30, à Brighton en Angleterre, dont un chef de gang qui fait froid dans le dos.

En 2010, une nouvelle adaptation du roman sort. L’histoire se passe dans les années 60 (au lieu des années 30) mais avec la même intrigue, l’histoire de gangs qui s’affrontent et Pinkie un chef complètement psychopathe.

Pourquoi voir ce film ? un vrai film noir. Le rôle principal, Pinkie, est terrifiant. Pinkie réussit à tromper son monde sans l’ombre d’un scrupule… un psychopathe quoi !. Une belle serveuse tombe amoureuse de cet enigmatique personnage.
Mais Brighton Rock ce n’est pas seulement un beau film. Vous allez vous régaler avec les décors années 60 et les vêtements d’époque, les robes, les chapeaux…
Brighton est une ville d’Angleterre fascinante. De nombreuses boutiques de vêtements vintage, une fête foraine sur l’eau, des rassemblements de motards, vespa…. une prochaine destination pour moi !!! en 2013 j’espère. Un haut lieu de pèlerinage.
Cette année a eu lieu le rassemblement annuel en septembre : http://www.acecafeevents.com/reunion.html

La Cité des Enfants Perdus

Premier film steampunk français

Vous devez penser que je vous sors de vieux films tout poussiéreux. J’apprécie juste de vous parler de films (qui datent il est vrai) mais de grand intérêt !. Parfois on peut passer à côté de pépites et ça ne coûte rien de faire une petite piqûre de rappel.

Continuer la lecture de « La Cité des Enfants Perdus »

The Edge of Love


L’histoire de ce film est inspiré de faits réels du poète gallois Dylan Thomas dans les années 40. Dylan Thomas est un poète et écrivain très célèbre au pays britannique mort jeune, à 39 ans. C’est son fort penchant pour l’alcool qui le tua. Continuer la lecture de « The Edge of Love »