Ester Rada, le groove, le cinéma et la mode

ester_rada_interview_fesitivalboutdumonde_finistere2point9Dès les premières notes, ça swing ! Sa voix s’élève, ses bras s’ouvrent, attention Ester Rada a le groove dans la peau. Continuer la lecture de « Ester Rada, le groove, le cinéma et la mode »

Fakear interview du maître de la world music

Fakear4_festivalboutdumonde_2015_finistere2_91h40 du matin, face à la grande scène du Festival du Bout du Monde, j’attends sagement comme des milliers de festivaliers qu’un Fakear nous fasse vibrer. L’ambiance est joyeuse. Continuer la lecture de « Fakear interview du maître de la world music »

Oddfellow’s Casino – pop britannique

oddfellows_casino_bramwell

Oddfellow’s Casino, groupe pop d’outre-Manche, du label Microcultures sort son quatrième album The Water Between Us. oddfellows_casino_TheWaterBetweenUsDe cet album, enregistré au studio de Church Road de Brighton, s’échappe une atmosphère qui n’appartient qu’à cette ville  : folie et charme, mélancolie et bruine, iode et furtifs rayons de soleil.

L’eau est aussi glacée que cet album est revigorant.

David Bramwell du groupe Oddfellow’s Casino me crève le cœur avec sa valise, se raccrochant à elle comme à ses souvenirs… Délavés les sentiments ; tout comme son blouson s’il reste traîner trop longtemps sur cette plage. On le prend par le bras, lui enlève ses lunettes. Tout en essuyant la buée de ses carreaux, on lui demande « viens… je t’emmène boire un café. »

Le titre Stone Riders semble sonner le glas. Pourtant, j’entends une belle déclaration d’amour porteuse de promesses. Un renouveau se dégage de ces notes joyeuses. Wild Waters m’a surprise par ce très beau mélange orchestral. Une agréable découverte.

ça ne vous donne pas envie de chuchoter « mon amour… échappons-nous à Brighton » ?

Ty Blurt records disquaire à Quimper

DSCF6669

Blurt on se croise parfois lorsque je vais boire un café (attention celui du haut n’est pas le Blurt né à Pont l’Abbé…).
A Quimper, dans la rue Ste Catherine, numéro 7, ce shop incontournable fête ses 14 ans. Continuer la lecture de « Ty Blurt records disquaire à Quimper »

Alexandre Varlet//14 octobre//Boulevard Clichy

Un week-end comme ça, vous ne le trouverez pas dans les agences de voyage. Une escapade à Paris, pour assister à la soirée « Du son dans les feuilles » à Les Trois Baudets.
Continuer la lecture de « Alexandre Varlet//14 octobre//Boulevard Clichy »

Alexandre Varlet

alexandre_varlet2

Pourquoi attendre avant de parler d’un de ses artistes préférés. Parce qu’il n’est jamais facile de trouver les bons mots pour définir son admiration. Surtout lorsqu’elle est sincère et entière. ça peut vite devenir décevant.

Je fais une exception. Alexandre Varlet, un chanteur, musicien, poète qui nous emmène dans un univers particulier, sensuel. J’aime comment il nous parle de rencontres, d’amour, de colère, et ces blessures personnels qui nous amènent toujours aux doutes et nous bouffent la vie.

Sa grande sensibilité et sa mélancolie s’enveloppent d’une touche d’humour plutôt décapante. Et lorsque les sons rock de certains de ses titres laissent place au folk, il a ce côté prévenant et rassurant. Un peu comme un grand frère.

Il réussit avec nos angoisses si communes à rendre l’atmosphère moins pesante. On aime même être dans cet état de doute et de spleen. On se blottit avec humour dans ce dédain, cet état de fait, la vie est effectivement une chienne nous pinçant le mollet, mais pour autant on n’abandonnera jamais au bord de la route.

Je regrette qu’il ne soit pas plus reconnu dans son travail. J’adore son album Dragueuse de fond, 2ème album, et particulièrement le titre Parfume. L’album Ciel de fête est sublime. Ces albums deviennent de plus en plus folk et personnel avec le temps.

alexandre_varlet