La porte des enfers de Laurent Gaudé

On compte des jours, des mois où rien ne se passe. Tu oublies ton corps et ton esprit. Tu laisses la place aux habitudes. Petits tracas de la vie. Tu avances et c’est bien assez.
C’est un oubli qui te convient. Oublier pour mieux avancer.
C’est humain et ça t’évite un chaos. Le danger de trop penser. Continuer la lecture de « La porte des enfers de Laurent Gaudé »

Roman « Rien n’est trop beau » de Rona Jaffe

rien_nest_trop_beau_rona-jaffe

Histoire

« Lorsqu’il fut publié en 1958, le premier roman de Rona Jaffe provoqua l’engouement de millions de lectrices américaines. Continuer la lecture de « Roman « Rien n’est trop beau » de Rona Jaffe »

Un roman Steampunk

Le «Worldshaker», un navire-monde, sillonne les mers du globe. À sa tête, la reine Victoria III, à ses commandes, sir Mormus. Et à son bord, 10 000 personnes… et 2 000 Immondes. Colbert Porpentine appartient à l’élite. Bientôt, il remplacera son grand-père aux commandes. La belle vie… Pourtant, l’intrusion dans sa chambre de Riff, une Immonde, va bouleverser son existence faite de mensonges et de faux-semblants. Car la vie de l’élite est une vie de confort, d’intolérance, d’aveuglement. Quelle justice peut-il y avoir dans un monde où les enfants sont notés en fonction de leur rang social ? Où, sur les ponts inférieurs, les Immondes sont considérés comme moins que des hommes? Colbert et Riff pourront-ils faire vaciller une telle société ? Le Worldshaker est un magnifique roman, une uchronie steampunk débordante d’aventures, d’humour et d’humanité. Une petite perle d’inventivité qu’il serait malheureux de laisser passer, quel que soit votre âge.

Source La Fnac

Un roman jeunesse à partir de 13 ans, de Richard Harland, qui a reçu le prix Tam Tam cette année (traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec).
Pour les adultes aussi !!!

Sacred Skin

En Thaïlande, les tatouages ne sont pas esthétiques. Ils ont une fonction divine. Ils peuvent te protéger du mal. Chaque tatouage a un sens religieux. C’est d’ailleurs un homme religieux qui te tatoue en priant. Plus la concentration, la récitation de prières est forte, plus ton tatouage te protège.
Toute la population en porte.

« Tom Vater est écrivain. Une grande partie de l’année, Tom est sur la route à la recherche d’histoires. Ses voyages l’ont conduit (à pied) à travers l’Himalaya, lui ont donné l’occasion de plonger avec des centaines de requins dans les Philippines et le laissèrent bloqué dans des dizaines de gares, d’aéroports et de terminaux de bus autour de l’Asie du Sud, en Europe et aux États-Unis. Dans ses voyages, il a rejoint les gitans de la mer et des nomades, des pèlerins et des soldats, agents secrets, pirates, hippies, prophètes. Pendant ses temps libres, Tom joue du Rock’nRoll et lit des romans noirs. »

plus d’infos sur ce sympathique bouquin : http://sacredskinthailand.com/
son site : http://www.tomvater.com/

New burlesque de Katharina Bosse

katharina-boss-new-burlesque2
Malgré ma déception après avoir vu le film « Tournée », ce milieu de plumes et de strass me fascine.
J’aimerais vous parler du livre New burlesque de Katharina Bosse. J’ai découvert ce photographe à l’Imagerie, à Lannion.

Continuer la lecture de « New burlesque de Katharina Bosse »

Coco Chanel : Sleeping with the enemy

Un livre gênant pour la Maison Chanel est sorti il y a quelques mois aux Etats-Unis sur Coco Chanel. Ce livre parle de la collaboration de Coco Chanel, pendant la seconde guerre mondiale, avec les services secrets nazis. Son auteur, Hal Vaughan est un journaliste américain qui habite aujourd’hui en France. Il fut journaliste sur des missions en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Il a aussi servi, aux Etats-Unis, l’armée pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été impliqué dans un certain nombre d’activités d’intelligence secrètes.

Vaughan a la connaissance intime d’opérations clandestines, internationales. Il a eu accès à de nombreux documents qui apportent les preuves que Coco Chanel fut une espionne pour le régime nazi.

Coco était surnommée agent F-7124, nom de code Westminster, du nom de son amant, le duc de Westminster. Il démontre que Chanel a eu plusieurs missions dont une importante en Espagne. Elle était fascinée par le pouvoir, la notoriété. Ce livre parle de ses relations amicales ou amoureuses qui étaient bien souvent basées sur un intérêt personnel ; des relations qui lui ouvraient les portes de la réussite sociale et financière. Elle vécut au Ritz lors de l’occupation allemande de Paris. Après la guerre, elle fût appelée à la barre pour s’expliquer. Ses avocats ont réussi à la faire passer à travers les mailles du filet.

J’aimerais beaucoup qu’un éditeur français accepte de publier ce livre. Même si je me doute qu’une bonne somme d’argent et beaucoup d’énergie seront déployées pour faire taire ces rumeurs.

Apocalypse Bébé – Virginie Despentes

virginie_despentes_apocalypse_bebe« L’histoire de Lucie, détective privée sans talent, chargée de suivre Valentine, fille unique de l’écrivain François Galtan jusqu’au jour où… l’adolescente disparaît. Lucie se voit alors confier la charge de la retrouver, on lui conseille de se faire aider de « La Hyène » femme androgyne, solitaire et étrange. « 
J’avais entendu parler de ce film « baise moi » et puis plus rien… je n’étais pas allée le voir. Le titre me dérangeait et les critiques étaient partagés. Je n’aimais pas beaucoup l’affiche du film. Rien ne m’attirait.
Plus tard, en regardant le Grand journal sur Canal, elle était là avec Nothomb à faire sa promo pour son nouveau bouquin. Franchement, j’ai pas accroché. Et lire à longueur de pages que truc organise une partouze avec machin, et que bidule s’est fait prendre par truc… bof. Cependant… il était temps que je lise vraiment ce bouquin au lieu de me contenter de préjugés. Et j’avais rien compris effectivement de cette femme. Claque in my face.

Ce livre restera dans ma bibliothèque, celui-là ne bougera pas, et si je ne suis pas trop rigide dans mes principes à deux balles, je le relierai. Je vais essayer de voir ce film et je vais sans aucun doute emprunter ses anciens romans à la médiathèque.

Apocalypse Bébé une vraie intrigue. Les personnages sont attachants. C’est bien écrit, non c’est écrit admirablement bien. Il n’y pas trop de partouze et compagnie. ça reste soft (bon c’est sûr je ne le mettrais pas dans les mains de ma nièce même si elle comprend déjà beaucoup de choses…).
Parfois, ça tourne un peu en caricature et les supers pouvoirs de la Hyène sont un peu super exagérés. Je suis sans doute passée à côté d’explications. Qu’importe. C’est un bon roman.
Le personnage de Lucie (on s’identifie forcément à elle) est le seul personnage « normal », qui rééquilibre toute cette… on peut pas dire misère… décadence humaine. Je suis passée à Métronome de Lorant Deutsch. Je peux vous dire que la transition est très très difficile. Passer de « Panique dans ton cul » à Jules César, c’est toujours un peu perturbant. Mais je sens que c’est un bouquin qui va me plaire. Savoir que les Parisiens étaient des paysans héhé j’me bidonne. Allez c’est pas méchant. J’imagine juste Karl Lagerfeld en guenilles, sans ses lunettes, a bêcher dans le champs tout crassou. Tout de suite je vais passer une bonne journée.