A l’extrême ouest, des femmes et des hommes chevronnés

Plogoff, haut lieu de la Résistance

Ce billet est d’actualité comme un écho qui résonne à l’approche des élections de juin 2021 et 2022.

Elles approchent comme le énième déconfinement. S’aérer l’esprit, couper la téloche, sortir de son cocoon. Avant de reprendre une vie « presque » normale, j’ai pris la direction de Plogoff, petite commune à l’extrémité la plus à l’ouest du Finistère, de la Bretagne, et de la France !

J’avais envie de me frotter aux éléments avec un temps bien gris et la pluie menaçante. Ça remet une bretonne d’équerre !

Pors Loubous, un port abri historique


Il est rare que je quitte la route principale pour m’aventurer près des ports et falaises. Pas toujours évident de manœuvrer en moto au bout de ces impasses, avec ces côtes rocheuses pas très accueillantes. Et la frousse de dévaler avec ma pétrolette dans l’eau glacée calme un peu les ardeurs.

On calcule souvent l’IMC (vous savez pour maigrir). Il serait intéressant de calculer aussi l’IMM, l’Indice de Masse Motorisée. Avec mes 53 kilos face à 250 kilos de la Harley Sportster, je pense qu’un appareil mesurant l’IMM exploserait !

Mais bon allez j’y suis et j’y reste. Et je profite de ce magnifique paysage au port-abri de Pors Loubous. Même violent et rude, ce site chargé d’histoire vous coupe le souffle.

Vidéo Les Ports Abris du Cap Sizun

Au début du 20e siècle, le port Abri Loubous est très actif. Pendant la seconde guerre mondiale, il a vu des combattants, des résistants, débarquer ici. C’est très émouvant de s’imaginer ces hommes dans des canots sur une mer agitée. Elle peut t’avaler en une bouchée. Les risques qu’ils ont pris… la peur, le froid, sûrement la faim en temps de guerre. Je suis admirative.

Ce site est traversé par le GR34. Une belle idée de randonnée.

Plogoff – Port Abri – Pors Loubous

Malheureusement les histoires tragiques se répètent. Ce sont aujourd’hui des femmes, des enfants, des hommes qui fuient leurs pays en guerre ou n’offrant plus aucun avenir. Ce sont dans ces ports, en Méditerranée qu’ils rêvent d’accoster… Sur des terres en sécurité.

Port de Bestrée – Pointe du Raz – Plogoff

Alors non je ne pense pas que voter la blonde qui se pavane à la Trinité avec Kersauson soit la solution. Même si parfois nous sommes écœurés, désespérés, blessés, en colère. Parce que personne ne souhaite être dans ces barques à essayer de sauver sa peau ou la peau de sa femme, sa fille, son fils, son bébé…
Une vie c’est précieux. L’Histoire nous le rappelle. Notre démocratie aussi.

Profitez bien de la vie, de ce qu’elle vous offre ! bye bye

Cap Sizun – Pointe du Raz – Plogoff (29)

La thérapie par le vent

Je parle bien de la thérapie du vent, celle qui te plaque la mèche éclaircie par le soleil breton et non celle de se prendre un vent en pleine figure. Pour la première ordonnance oublie l’espèce humaine, évite les endroits surpeuplés, prends deux ou trois amis et ta motocyclette.

Ce sont ces sensations de voltige au volant de ma pétrolette que j’aime tant. Le vent me soulève, m’enlaçant comme un parent. Rien de brutal ni violent. Le vent glisse et s’engouffre entre les épaules. Le corps abrite l’air qui dissipe toutes idées et marques noires. Le cœur bat à la mesure de la vitesse de ta moto. Et j’aime que ça dure jusqu’à me sentir fatiguée et rassasiée.

Pour que l’on puisse voler un peu ensemble, quelques brides de vidéo qui représentent bien ces moments simples de pur bonheur qui me portent pour des jours, des mois et encore quelques années…. sur ma pétrolette.

Glisser dans le Cap Sizun

S’envoler du bord des falaises de Camaret

Toujours dans les airs