Douleur et Gloire de Pedro Almodovar

Almodovar a le pouvoir de balayer tout préjugé avec beauté et passion. Ces long-métrages nous réapprennent à apprécier la complexité des hommes et des femmes… nous parlent avec poésie de famille, de mort et de désir parfois destructeur. Douleur et Gloire de Pedro Almodovar est un film sensible sur la vie, qui parle à tous.

Une rencontre, un échange, les premières minutes sont cruciales. On parle même des premières secondes. Cette théorie me met mal à l’aise. Notre besoin de tout analyser et maîtriser ses sentiments si vite. Pourtant, les 10 premières minutes de Douleur et Gloire m’ont semblé ternes, fades avec cet acteur déprimé dans un décor kitch. Je me suis demandée ce qui m’avait poussé à m’installer dans ce fauteuil rouge ciné. Me farcir un film pour de dépressifs retraités pendant deux heures était ma dernière bonne mauvaise idée. Et puis, c’est tout mon corps qui s’est connecté avec l’acteur. Antonio Banderas. Ses faiblesses et sa nostalgie m’ont touchée. Cette œuvre est puissante sans grand effet dramatique. Je l’ai trouvais juste et tellement humaine. Ce style romanesque décoré de couleurs vives et musiques latines ont apporté de la vie dans ces moments de mélancolie. Ce récit autobiographique raconté en présence de merveilleux acteurs mérite toute l’attention du public. En effet, j’ai oublié totalement qui était Antonio Banderas… et j’ai pensé à son réalisateur. J’ai mis de côté toute son histoire d’acteur. J’aime Antonio Banderas mais je l’ai toujours trouvé un peu rude, disons fort et avec (bcp) caractère. J’ai aimé ce rôle plus fragile. Son meilleur rôle. Je n’étais pas surprise lorsque le Festival de Cannes lui a décerné la Palme d’Or de la meilleure interprétation masculine.

Je suis ressortie de la salle en me jurant de ne plus (d’essayer..) juger les gens dès les premières secondes. J’ai retrouvé le gris des pavés de ma ville après la pluie. Ce gris était un peu teinté de rose et de bleu turquoise. Du soleil et le refrain de la chanteuse italienne Mina m’accompagnaient sur le chemin du retour. J’ai pensé (encore) à ces personnes parties trop vite, sans un aurevoir. Douleur et Gloire, ce film est beau car il aide à ne rien regretter et à pardonner. A tous ces gens.

FLAT TRACK SUPPORT DAY 2019

[INVITATION FLAT TRACK SUPPORT PARTY] Samedi 1er juin 2019 à Quimper

AU PROGRAMME : balade moto l’après-midi. Rendez-vous à 14h00, place du Styvel à Quimper. Rouler une aprem, toutes motos, direction la presqu’île de Crozon. Plusieurs arrêts dont Camaret et Pentrez, pour finir sur les routes de campagne de Locronan, Guengat et Plonéis.

Journée spéciale organisée par Yann Le Douche de BC Kustoms, Steven du Bar-restaurant Le Saint-Mathieu et notre association RUSTY HEADS. Après ce ride, la journée se prolonge au Saint-Mathieu, 18 rue Saint-Mathieu à Quimper à partir de 19h00 : motos en expo, présentation du projet 29 X Flat Track par Yann Le Douche, concepteur et pilote.

  • Restauration plancha et goodies à gagner
  • Balade gratuite, ouvert à toutes et tous
  • Annulation possible selon le temps

Les Rusty Heads

Qui sommes-nous ? une bande de motardes et motards qui depuis plus de 3 ans s’organisent pour balades moto, soirées, week-ends, participation d’événements dans l’esprit custom culture. Ils peuvent autant se frotter aux conventions tattoo comme aux sports de glisse juste pour le fun. Cette journée est l’occasion de rouler ensemble, de faire connaissance. Venez nous rencontrer en petit comité … (je serai malheureusement pas présente pour le ride, mais espère le soir).

Du dirt track en Bretagne : A lire sur le même sujet

Un patrimoine breton et des métiers

De petits bâtiments souvent sans artifice décorent nos routes bretonnes. On passe devant avec habitude sans y prêter attention. Pourtant ce sont des lieux chargés d’histoire où des femmes et des hommes ont contribué à la vie des habitants de leur région.

Loin du tapage pour la reconstruction de notre Dame de Paris, j’ai envie d’oublier la religion et de mettre en lumière ces petites bâtisses. Sans doute elles n’intéressent pas les plus grosses fortunes de France, mais elles sont pour la Finistérienne que je suis, de petits joyaux de notre patrimoine à préserver. Deux sites ont croisé ma route de motarde ces dernières semaines : l’Abri du canot à Esquibien et le Moulin du Hénan à Nevez.

L’Abri du CANOT DE SAUVETAGE

L’abri du canot à Esquibien

C’est au Cap Sizun sur la commune d’Esquibien qu’un bâtiment se dresse fièrement sur pilotis. L’Abri du canot de la SNSM Les Sauveteurs en mer, datant de 1950, pourrait être restauré. Il faisait partie de la 4ème station de France de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés créée en 1865.

Continuer la lecture de « Un patrimoine breton et des métiers »

Une école où rêver, fenêtre ouverte sur la rivière

Révise tes codes amoureux à l’Ecole Enchantée

Sur un petit morceau de terre, plus connu des Brestois que des gens du Sud Finistère je pense, se cache une maison d’hôtes particulière. Dans une ancienne école à Plougastel-Daoulas, quelques chambres sont proposées aux personnes égarées, souhaitant s’isoler le temps d’une soirée… de vacances mérités.

Nous n’avions pas beaucoup de kilomètres au compteur. Pourtant quel luxe de s’arrêter pour un week-end avec les motos.

Cela arrive peu souvent où nous pouvons refermer la parenthèse et nous retrouver tous les deux. Et avec nos machines.

(tu la vois la poulpette ?? mais si, près de la route à gauche)


Continuer la lecture de « Une école où rêver, fenêtre ouverte sur la rivière »

PANTONE 2019


Meilleurs vœux à vous

Très bonne année à vous.
Je suis plutôt ravie de (toujours) pouvoir participer à la grande aventure. Vous avez prévu quoi ? un grand voyage ? une nouvelle maison ? de vous reposer ?
Perso, comme d’habitude je ne prévois pas. Je n’aime pas « prévoir ». Prévoir ça gâche les surprises.
Pour cette nouvelle année, j’ai envie de vous souhaiter d’…. Osez ! Osez !!
ça grogne, ça râle et ça cause derrière votre dos. Et malgré tout ce que vous ferez avec bienveillance, sincérité et beaucoup énergie, vous ne ferez jamais taire les hyènes et les rapaces (oui un rapace ça braille aussi… en quelque sorte héhé).
Alors Osez et restez vous-même avec vos défauts et votre différence !
2019 en couleurs pour chasser la sinistrose ! Créez votre Pantone 2019.
On continue de se serrer les coudes en famille, se respecter et respecter les autres, rouler, courir, marcher, éviter tous ces appels à consommation, toujours inviter ses amis fidèles autour d’un bon plat de pâtes (parce qu’ils s’en foutent, l’important c’est d’être ensemble. c’est tout).
Je vous souhaite de belles rencontres, de belles soirées, un peu d’ivresse et beaucoup de tendresse.
A bientôt !

Calendrier 2019 des Mam’zelles breizh !

Le calendrier des belles bretonnes

Pensez-y au calendrier 2019 de notre association Mam’zelle breizh déballe ! nous déballons nos plus … belles robes et lunettes ! pour vous.

Après avoir pris beaucoup de plaisir à le préparer, le shooting des adhérentes de notre association s’est déroulé dans une ambiance de folie. Je vous dévoile (très succintement hein) quelques clichés. Pour ce calendrier, Escale en Californie ! Couleurs POP, ananas et sucrerie.Nous avons lézardé sous le soleil de L.A, mangé des barba papa au rythme de ABBA. Découvrez toute l’extravagance de nos Mam’zelles breizh pour vous offrir une année 2019 pétillante !

Nous reverserons les bénéfices à la Ligue contre le cander du sein. Parce que nos nénés on y tient. Nous pouvons vous les remettre à Quimper (29) (les calendriers bien sûr).

Sous la direction artistique de Fanny Courtay de Studio F.
Photographe : Studio F.
Maquillage et coiffure : Juliette Donat, Josiah Guevel et Anthony Bernard
Accessoire lunettes : Le Point de Vue d’Alice, Opticienne à Quimper

Ce calendrier sonne pour moi la fin d’une année de codirection. Elle fut très joyeuse et créative. Nous avons participé, avec toutes les couturières, à l’événement Art Bombing organisé par Carrément Quimper (pour l’occasion, un arbre a été habillé en haute couture), proposé quelques vides dressing à nos adhérentes, participé au Troc Textile à Plonéour-Lanvern et Binz Market à Brest, et organisé un atelier couture à la Cantine des sardines à Morlaix, etc. Sans oublier une nouvelle collaboration « Atelier couture » avec la MPT de Penhars.

L’année fut personnellement riche. C’était d’ailleurs le fil conducteur de cette année 2018. SE FAIRE PLAISIR ENSEMBLE ! et oui c’est possible… sans stress et sans prise de tête car une association ne peut pas fonctionner si l’objectif premier n’est pas respecté. L’essence même, l’esprit d’une association. Mais pris dans le feu tout au long de l’année, il est normal de perdre de vue ce qui nous rassemble. Quelle belle aventure les associations !

Allez je vous embrasse mes jeannots. A bientôt

Les Pingouins de l’Aber – Gîte pour motards manchots

Brélès (le petit point rouge !)

La lumière a décidé de s’effilocher comme un vieux pull tout usé… fatigué… rongé par le vent d’automne. A nous de réinventer nos gestes et habitudes en cette veille de période hivernale.
Vital de sortir respirer, de s’aérer pour oublier ces convenances sociales que l’on te dicte chaque jour… Etriquées, délavées, démodées.
Pour ne pas finir aux objets trouvés, à toi de t’évader. Je t’emmène en Pays d’Iroise, du côté de Brélès, Porspoder, Landunvez… à l’ouest toute.

Et pour sortir de ta zone de confort, rien de tel qu’un gîte d’étape, avec quelques bières bio dans ton sac à partager le soir. Si c’est pas bio c’est bien quand même (écrire bio ça passe mieux.. ou IPA là on est au top).


Le gîte des Pingouins de l’Aber nous a séduit. Les chambres sont de 1 à 3 personnes. C’est calme, apaisant. Il y a un château ! Ah ! Le Château de Kergroadez qui organise des Murder Party. Je n’y ai jamais participé. ça me tente pourtant !! Brélès n’a pas besoin de plus. Cette charmante commune avec son gîte de manchots est parfaite comme cela.

Nous avons quitté nos complices amis pingouins pour surfer sur la côte ouest, vers Porspoder, Landunvez. Glisser sur le bitume, collés à la crinière de quelques Bretons, il fallait bien s’arrêter caresser ces bêtes parfois destinées à la boucherie, plutôt qu’aux balades. Mais ça on oublie. C’est mieux.
Un déjeuner au Chenal, face à la mer. Une Guinness et aussi un Fish & Chips au O’Porsmeur. Tu n’as plus envie de rentrer chez les Bigoudènes. D’ailleurs je t’ai mis pour finir une photo de Brennilis. Oui je sais c’est n’importe quoi. C’est « décousu » comme mon vieux pull tout usé et rongé par vos habitudes. Je peux vous recoudre tout ça si vous voulez ! la bise au chat.

 

DRIFTWORLD premier circuit de quads électriques en France

Quads électriques – Loisirs en Finistère – Destination Cornouaille

« Pour un drift avec toi, je ferai n’importe quoi ! » Que diriez-vous de vivre un moment inédit au volant de quads électriques du premier circuit écologique en France ! Enchaîner virages et lignes droites avec dérapages contrôlés et sensations garanties au volant d’un véhicule propre. Avec mes amis, Caroline et Xavier, nous avions hâte de tester ces nouveaux quads, expérience originale en Pays de Cornouaille !.

 

Direction Bénodet, chez DriftWorld ! Grégory Janssens concepteur-exploitant du circuit et son coéquipier Loïg ont pris le temps de nous expliquer quelques règles de pilotage et de sécurité.

 

Le quad est équipé de (Homologué CE) :

– Harnais 3 points, sangles au niveau des épaules et ventre ;
– Pieds protégés ;
– Commandes au volant avec accélérateur au pouce, frein (simple et facile), pas de vitesse ;
– Coupe circuit à la portée de tous ;
– Batterie issue de Renault Zoé bridée à 35 %. Le quad peut rouler à 30 km/h maximum.

Notre équipement :

– Casque obligatoire ;
– Combinaison (si pluie et boue… Bouh !).

Activité ludique, la pratique du quad Driftworld est accessible à tous (à partir de 16 ans) ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite. Une occasion de tester en famille ou entre amis la conduite de ce sympathique véhicule sur une piste de 400 mètres avec une ligne droite de 50 mètres pour une accélération (histoire de rappeler qui est la patronne ! Hein Caroline !!).

Je trépignais d’impatience de pouvoir piloter cette mystérieuse machine, douce pour les oreilles et la planète, une fois les consignes délivrées.

En effet, sans rouler très vite, le quad électrique offre d’agréables sensations de glisse ! Grégory m’explique que « l’on ressent les choses plus qu’on ne les entend. Ressentir les choses par la vibration des pneus, c’est quelque chose de complètement différent de ce que l’on peut connaître dans les circuits de karting« . Ce passionné a bien raison. Ne pas entendre le bruit du moteur ne m’a pas déstabilisée et n’enlève rien au plaisir.

 

Nous nous sommes bien défoulés avec ce petit buggy facile à piloter !. Pris dans le jeu de la course, on s’est vite amusés à se doubler et à se titiller. Xavier a bien compris comment glisser dans les virages. Caroline a pris au fur et à mesure de l’assurance. Grégory avait bien pris soin d’adapter son quad. Du coup, on ne nous arrêtait plus !! Une bonne tranche de rigolade !!. Cela nous a donné envie de recommencer. J’ai encore beaucoup de progrès à faire…


Merci à toute l’équipe, à Grégory et Loïg pour leur accueil.

Informations pratiques :
Site : http://www.driftworld.fr/

Adresse :
68 bis route de Fouesnant, 29950 BENODET
Ouvert du 16 juin au 31 août 2018 du Mardi au Dimanche de 14h à 19h SANS RESERVATION

Soleil Moto Juillet Bonheur

La Bretagne n’est pas la destination favorite du Gouvernement pour leurs vacances. Malgré la visite de Monsieur le Président à Quimper, nos ministres ne se sont pas rués chez Marie Cath, pour manger la fameuse kouign à la Nutella. Que la Bretagne ne soit pas « vendeuse » ce n’est pas grave. Je pense que cela nous arrange. Et encore je dis des bêtises, elle se vend très bien notre région, aux personnes qui recherchent de l’authenticité.

Nos côtes découpés, nos étendus de vert et cet air iodé en pleine figure, ça bouscule effectivement les plus fragiles. Mais lorsque le temps s’éclaircie rapidement, le paradis c’est ici.

Le mois de juillet fut exceptionnel. On l’avoue ça n’arrive pas tous les ans. Euhh ça faisait même longtemps 😀
Playa, surf, Moto, apéro saucisses et BBQ ! la belle vie. Batterie rechargée au sens propre et figuré, c’est dans la Baie d’Audierne que les Rusty Heads ont trainé leurs pistons !! Entre St Guénolé et Audierne, nous avons tourné, sans se lasser de ces paysages préservés.

Voici une petite vidéo remplie de bleu et de bonne humeur entre motards

Je vous souhaite un bel été. Il reste encore de bons moments à passer.
Bye Bye mes jeannetons !

Beach Break au Dossen // Café et Surfshop

Un shop, un café, une terrasse face à une île…le vent, la mer… qu’est ce qu’on est bien au Dossen. Premier surf shop dans la région de Morlaix, nous avons eu un coup de cœur pour ce lieu branché. Enfin en Finistère nord ! près d’un spot de surf apprécié, il était temps. Continuer la lecture de « Beach Break au Dossen // Café et Surfshop »